Le barrage de La Valette fut construit, sous maitrise d'œuvre d'Electricité de France, sur la rivière Doustre entre 1945 et 1949, date de sa mise en service.

Sa construction mobilisa des milliers d'hommes: ouvriers paysans mais aussi Espagnols, Serbes, Russes et prisonniers Allemands qui cohabitèrent sur ce gigantesque chantier pendant 5 années.

Ce fut aussi un vecteur commercial très important pour notre région pendant toute cette période.

stp28c015012.jpg stp28c015011.jpg

Vue satellite du barrage et du bourg de Saint-Pardoux [1]

Vue du barrage actuel

stp28c015010.jpg

Vestiges des 2 ponts au viaduc de Lantourne [4]

Le barrage de La Valette a englouti 8 ponts, 4 moulins, le hameau de Charles-bas mais aussi traumatisé les populations qui durent abandonner là une partie de leur vie.

stp28c015009.jpg

Les deux ponts de Lantourne en 1911

stp28c015008.jpg

Pied du barrage côté aval

L'eau du lac de retenue constitue un réservoir d'appoint pour le barrage du Chastang sur la Dordogne. L'eau s'écoule par gravité, empruntant une galerie creusée sous la colline rocheuse sur une distance de 4700m et une dénivellation de 234m, jusqu'à  l'usine hydroélectrique de Nougein où elle alimente deux turbines avant de grossir les eaux de la Dordogne.

Près du viaduc de Lantourne existaient 2 ponts permettant pour l'un le passage du Tacot et pour l'autre celui des véhicules.

La photo ci-dessous qui date de 1911 est un témoignage de la vie d'alors au même endroit (pont du Tacot en construction). L'autre photo montre les vestiges de ces 2 ponts photographiés lors de la vidange du barrage en 1992.

stp28c015007.jpg

Petit hameau de Charles-bas disparu sous les eaux [3]

Sources et Bibliographie

[1]     Montage photos d'après IGN Geoportail.

[2]     Site internet lacorreze.com

[3]     Plan cadastral de la commune, 1835.

[4]     Video VHS: Le Doustre, une rivière, une histoire: "La Dordogne en Gabares" et Gilles Chavant

Construction de la conduite forcée

noyée depuis sous les eaux

stp28c015006.jpg stp28c015005.jpg stp28c015004.jpg stp28c015003.jpg
Sa hauteur est de 50 m, et sa longueur de crête de 207 m. Le lac de retenue a une superficie de 230 ha et un volume d'eau de 31 millions de m3 [2].

Construction du barrage - Octobre 1947

Barrage sous la neige - Janvier 1948

Viaduc de Lantourne en construction

Vue amont du barrage - Mars 1948

stp28c015002.jpg bars13.jpg

Lâcher d'eau partie basse

En plus de sa fonction de centrale hydroélectrique, le lac offre de multiples possibilités de loisirs nautiques: baignade, pêche, ski nautique et voile.

Il dispose de 2 plages aménagées (à Meyrignac et Puy Nachet) et surveillées, ainsi que d'un centre de loisirs nautiques et de plein air gérés par la commune de Marcillac-la-Croisille.

Il est aujourd'hui devenu une curiosité touristique appréciée. 

Le déversoir en action

stp28c015001.jpg bars14.jpg

Chantier de la conduite forcée, 

vue du diamètre intérieur

accueil2.gif
> Le village
> Son Histoire
> L'église
> La fontaine Saint Eutrope
> Le château de Pebeyre
Culture
> Le Doustre
> Le brame du cerf
Nature
> La vie de Saint-Pardoux
> La vie de Saint-Eutrope
> Le barrage de la Valette
> Le Tacot
> Le sapin de Pebeyre
> Le meneur de loups du château de Pebeyre
> La stèle oubliée
Histoires d'avant
Album photos
News
Aide